logo Smile Design Boutique

simple logo Smile Design Boutique

*L’art de trouver ce qu’on ne cherche pas

Didier Raoult, le dentiste et la Sérendipité*

Par le docteur Eduardo de la Torre

Si il est une personnalité qui a émergé de cette crise du Coronavirus, c’est bien le professeur Didier Raoult. Grâce à son approche médicale originale basée sur un dépistage à grande échelle et à l’utilisation des molécules anciennes et peu onéreuses comme l’hydroxyde de chloroquine et l’azithromycine, il a pu contenir dans le sud de la France la pandémie de COVID 19. Mais rassurez-vous, nous ne parlerons ici ni de chloroquine, ni même du coronavirus!

Didier Raoult c’est avant tout un médecin chercheur, qui a construit à Marseille – grand port français en première ligne face au virus et maladie venus du monde entier – un institut de recherches appliquées pluridisciplinaires, le IHU Méditerranée-Infection.

En plus de rassembler des scientifiques et des infectiologues du monde entier, cet institut a développé de nombreux travaux de recherches notamment avec des dentistes, ce qui nous intéresse bien évidemment.

Dans notre clinique, nous voyons passer bon nombre de patients souffrant de parodontite et de déchaussement des dents. Ces déchaussements sont souvent dus à des organismes nommées archées.

C’est dans les poches et les cavités dentaires que l’on retrouve ces microorganismes qui se développent et prospèrent dans ces milieux sans oxygènes.

Les équipes du professeur Raoult sont donc allées prélever ces microorganismes et les ont mis en culture pour les étudier. La chose ne fût pas aisée et pour cause : pour garantir de bonnes conditions de croissance à ces bactéries, il a fallu utiliser des gaz très inflammables.

Ainsi, c’est au IHU Méditerranée-Infection que l’on a découvert la moitié des espèces d’archées. Ils ont ainsi pu mettre en évidence son rôle pathogène dans le processus de déchaussement des dents.

Jusque là tout est normal sauf que…
La recherche scientifique se doit d’être un mélange de protocoles très bien construits et d’opportunités qui peuvent apparaître au hasard d’une manipulation. Toute recherche doit laisser la place à l’imprévu et doit pouvoir en fonction des évolutions de celle-ci adapter les protocoles en cours.

Les archées participent au déchaussement des dents et les études du IHU l’ont très bien montré. Mais ces mêmes études ont aussi montré que les archées avaient aussi leurs bons côtés. Le professeur Éric Chabrière a pu ainsi isoler chez l’une d’elles une protéine pleine de promesses qui s’attaque principalement à la virulence de certaines bactéries.

Le principe actif de cette protéine incroyable
Pour rappel, voici en quelques mots le principe de développement d’une infection bactérienne. Pour coloniser un milieu, les bactéries s’appellent entre elles, se rassemblent, deviennent virulentes et se protègent derrière une barrière physique. Cette nouvelle protéine a des effets incroyables sur ce processus. Elle permet principalement de limiter les échanges entre les bactéries et de les isoler les unes des autres. Celles-ci deviennent alors plus dociles et moins virulentes. Les globules blancs et les médicaments peuvent ainsi reprendre le dessus.

En collaboration avec des industriels, on a donc réussi à produire cette protéine sous forme de poudre ultra concentrée. Avec 5 gr on peut désormais réaliser jusqu’à 10 litres de solution antivirulence, avec toutes les applications possibles.

Cette poudre sera déclinée sous forme de lotions, de cathéters, de pansements et même de peinture qui une fois déposée sur les murs des hôpitaux, pourra limiter la propagation des maladies nosocomiales.

Se donner les moyens de trouver ce qu’on ne cherche pas !
C’est incroyable de penser qu’une étude basée sur les organismes responsables du déchaussement des dents a permis de créer les premières peintures capables de limiter la diffusion des maladies nosocomiales dans les hôpitaux.

C’est parce que l’innovation, la curiosité et la multidisciplinarité sont au cœur de nos protocoles que nous souhaitions partager cela avec vous au-delà des polémiques, pour ainsi mieux comprendre la philosophie de cet Institut de recherche unique.

Ce magazine met en avant la qualité de notre blanchiment dans notre clinique dentaire
Un médecin et une assistante dentaire effectuent un blanchiment dentaire à un patient
Un dentiste et une assistante dentaire mettent la dernière main au blanchiment dentaire d'un patient
Un dentiste qui finalise un detartrage

Contactez-nous

“Notre équipe médicale sera toujours disponible pour répondre à vos besoins dentaires, qu’ils soient liés à la santé ou à l’esthétique.”

Vous souhaitez qu'on vous rappelle ?

Vous préférez nous envoyer un message ?


Contact us

Dr de la Torre

Bonjour, ça fait plaisir de vous voir ici. Que pouvons-nous faire pour vous aujourd'hui ​?

N'hésitez pas à utiliser votre application préférée si vous avez besoin de contacter notre équipe.

Bonjour, Bienvenue !
Si vous avez des besoins, n'hésitez pas à utiliser votre application préférée pour contacter notre équipe.